Pas encore de compte ? enregistrez-vous - mot de passe oublié ?

Vivendi devient le premier actionnaire d'Ubisoft et Gameloft

Chamix 22 oct. 2015 10:29Jeux Vidéo

Résultat de recherche d'images pour "ubisoft vivendi"

 

Ce matin nous apprenons que Vivendi a augmenté sa participation au capital des éditeurs français Ubisoft et Gameloft, pour arriver à 10,39% et 10,20%. C’est donc à petit feu que Vivendi dévore la firme française. Le groupe qui était entré dans le capital des éditeurs la semaine dernière pour 6,6% et 6,2% « n’exclut pas d’augmenter sa participation dans ces deux sociétés en fonction des conditions de marché ». On a peur pour la suite…

Cette augmentation serait dû à l’acquisition sur le marché de titres, d’après le communiqué, équivalant à un montant total de 244 millions d’euros et 34,41 millions d’euros et financé en grande partie par la trésorerie du groupe.

Vivendi se réserve d’ailleurs la faculté de se voir représenté au conseil d’administration.

Que faut-il attendre de la suite de l’histoire ? On ne le sait pas encore mais le simple fait de vouloir se rapprocher de plus en plus au sein des deux éditeurs de jeu vidéo prouve que Vivendi prépare certains plans… De plus on sait que suite aux premières acquisitions du capital, Yves Guillemot le patron et fondateur d’Ubisoft et Gameloft avait affirmé dans un mail pour ses salariés, sa volonté de rester indépendant :

"L'action de Vivendi n'était ni sollicitée, ni désirée. Nous observons avec attention la situation, Vivendi et son président étant connus pour chasser de manière agressive des sociétés du domaine du divertissement. 

Nous nous battrons pour conserver notre indépendance, et nous sommes confiants et déterminés. Nous ne laisserons pas cette situation - ni les futures actions de Vivendi, ou d'autres - nous distraire de nos objectifs. 

Notre meilleure défense est de 
rester concentrée sur ce que nous savons faire de mieux : créer les meilleures et les plus originales expériences de jeu."

 A suivre donc en espérant ne pas apprendre de mauvaises nouvelles pour la suite des aventures de l’éditeur français.

 

Chamix

Source : Challenges.fr

22/10/2015

 

 

Rejoignez la conversation !

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour poster un commentaire !