Pas encore de compte ? enregistrez-vous - mot de passe oublié ?

Ubisoft sous l'occupation Vivendi

Chamix 16 oct. 2015 11:11Jeux Vidéo

Résultat de recherche d'images pour "BOLLOR2 UBISOFT"

 

Ha Bolloré… mais quand t’arrêteras- tu ?

Plus rien ne peut empêcher le groupe de Vincent Bolloré à cette  course folle du « j’en prends plus pour régner plus ».  Annoncé hier, le groupe s’est acquis les parts des deux grosses boites de jeu vidéo français avec 6,6% de parts d’Ubisoft et 6,2% chez Gameloft (la branche des jeux mobiles d’Ubisoft). Cela représente un investissement de 140,3 millions d’euros pour 7,36 millions chez Ubi et 5,24 millions d’actions chez Gameloft.

Mais pourquoi cet engouement auprès de société du jeu vidéo ? Ca ne remonte pas si loin puisque Vivendi s’était déjà emparé en 2007 d’Activision Blizzard. Cependant en juillet 2013, le groupe s’est désengagé dans le capital de l’éditeur américain suite à de grosses dettes accumulées par la totalité de filiales détenues.  Et aujourd’hui Bolloré s’attaque à l’éditeur français. Le communiqué explique que cette prise de participation est motivée par un simple « placement de liquidités »,  mais connaissant l’ami Bolloré et ses fâcheuses tendances à faire le ménage là où il passe (Canal +….), le président ne devrait pas en rester là…

Vivendi est donc devenu le troisième actionnaire d’Ubisoft et le quatrième actionnaire de Gameloft , derrière la firme américaine FMR et en premier la famille Guillemot.  En 2015, le groupe a repris la main sur le groupe Canal + et a également pris position chez Dailymotion pour 217 millions d’euros.

A cette nouvelle Gameloft et Ubisoft ont réagi plutôt froidement et rappeler leur volonté de rester indépendant :

 

Ubisoft :

« Nous prenons acte de cette prise de participation non sollicitée. 

Nous rappelons la volonté du Groupe de rester indépendant, stratégie qui lui a permis, depuis sa création il y a 30 ans, de devenir le troisième éditeur mondial de jeux vidéo.
 »

 

Gameloft :

« Nous prenons acte de cette prise de participation de Vivendi qui n'a pas été sollicitée. 

Nous rappelons la volonté du Groupe de rester indépendant, stratégie qui lui a permis en 16 ans de devenir un leader mondial du jeu mobile et, depuis 2015 un acteur important et en forte croissance de la publicité sur mobiles. »

 

Vincent Bolloré, ayant informé les frères Guillemot de sa prise de participation juste avant le communiqué de son groupe, a assuré de pas demander de siège au conseil d’administration d’Ubisoft. Enfin jusqu’à quand ?

 «Quand il entre dans la place, Vincent est comme un lion caché dans les hautes herbes, on le croit endormi mais il ne dort que d’un œil.  Il se fait oublier et quand il passe à l’attaque, il est souvent trop tard pour se défendre.»

Raconte une personne proche de Bolloré, au journaliste de Libération, au moment de sa prise de pouvoir chez Canal +.

Résultat de recherche d'images pour "BOLLOR2 UBISOFT"

 

On espère que Vivendi n’interviendra pas dans les choix de la firme française comme elle l’a fait chez Canal. On attendra d’en savoir plus sur ses enjeux et la suite des évènements.

Il est à noter que peu après l’ouverture en bourse de Paris ce matin, l’action d’Ubisoft est monté en hausse de 10,57% et celle de Gameloft à 15,04%. Voilà donc la seule particularité de ce bon monsieur : faire grimper les chiffres en bourse... et faire tomber les gens qui n'ont pas les mêmes valeurs. Oui il ne sert à rien dans notre société. Ainsi va le monde d'aujourd'hui dirigé par les grands capitalistes de notre époque. 

 

                Chamix

16/10/2015

Source : Gamekult, Libération

 

 

 

Rejoignez la conversation !

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour poster un commentaire !